[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[Web Creator] [LMSOFT]
                
     Biography in brief
Home    Biography    List     Cds    MP3    Video    TxT    Press    Bibliography     Ensemble     Partitions Sheet Music     Archives
Blog      Contact    
Patrick Dorobisz
compositeur peintre minimaliste Patrick Dorobisz - Computer music, Experimental Music, Minimalist music, New contemporary music; minimal art, biographie
Patrick Dorobisz est un compositeur et peintre Français dont la démarche s’inscrit dans le minimalisme, l’interdisciplinarité et les nouvelles technologies.
Il est né le 25 mai 1955 dans le nord de la France et réside à Lille avec son épouse : la pianiste Veronique Vanhoucke-Dorobisz
Dès son plus jeune âge, il étudie la musique,  le piano. le dessin et la peinture. Après ses études générales qu’il partage entre école d’art et conservatoire, il décide de poursuivre ses études à l'Académie des Beaux-arts de Valenciennes puis  de Cambrai.

Le choix de ce cursus artistique s’était imposé à lui naturellement car l’enseignement y respirait encore un parfum de liberté de l’après 68.
C’est donc au sein de cette académie, aidé par ailleurs de quelques professeurs du conservatoire, qu’il fera son apprentissage de compositeur artiste, expérimental.
Il découvrira et étudiera la musique d’Arnold Schoenberg, Karlheinz Stockhausen, François Bayle et le GRM ainsi que John Cage.

Parallèlement à ses études, il est également guitariste dans le groupe de rock progressif : John's Omintone. Ce groupe expérimental se produit dans les clubs et festivals en Belgique, en Angleterre, en France : Festival de Malaval, St Gratien, Gibus Club, maison de la radio : Pop club de José Arthur...etc. remporte le tremplin du Golf Drouot...(1970/1973).

Etudiant aux Beaux-Arts au début des années 70, il expérimente une transdisciplinarité artistique où la musique deviendra peu à peu son langage artistique dominant. 
Il utilise les technologies analogiques de l'époque et réalise de nombreuses installations sonores, des happenings, une peinture qui est "minimal ", géométrique et des pièces musicales répétitives ou conceptuelles.
Il crée une musique expérimentale minimale qui viendra se substituer à l’objet peinture et déclarera : « j’envisage le son comme nouveau constituant plastique du minimal art ».

En 1976, alors qu’il travaillait sous la direction de son professeur des Beaux-arts et artiste :Jean-claude Chevalier, il obtient avec succès son Diplôme National des Beaux-Arts.

Cette formation artistique sera toujours la ligne de force qui transparaîtra dans sa musique. La transversalité des arts est au coeur de sa démarche.

De 1973 à 1980, Il produit plusieurs œuvres expérimentales : « Gretsch pattern, Electro1 - Electro 2 - 32 sons - Fréquence - Una » etc.
En 1977 il présente une installation sonore et video au Festival d'Avignon
En 1981 il réalise un happening et une installation sonore avec la Radio Fréquence Nord - Rue Neuve à Lille. Art, musique  et boites de conserves ! L' art n'est pas une marchandise.
En 1982, il conçoit une console de mixage qui permet de spatialiser le son sur un orchestre de 16 haut-parleurs.
En 1984, il utilise l'ordinateur Cx 5m Yamaha et se sert du système MIDI pour gérer la musique.

En 1985, Patrick Dorobisz décide d’arrêter d’exposer et se consacre exclusivement à la composition musicale. Il continue cependant de peindre pour sa propre recherche.

 
Il est invité par Les compositeurs Lucien Goethals et José berghmans à l'institut de psychoacoustique et de musique électronique de Gand - IPEM (Belgique).
En 1986 il obtient le prix international d'électroacoustique au festival international de Bourges.
En 1997 Patrick Dorobisz  crée, en Corée,  « Autres directions » pour clarinette virtuelle, piano et modélisation physique (création Computer Music Festival de Seoul).  La même année il crée "Geometria " pour computer au festival de Berlin " The sound of Israel ".

En 1998 il crée, aux Etats-Unis, « 3+11 » pour 3 instruments européens dont un synthétiseur, et 11 instruments extra-européens. création : International Computer Music Conference - Ann Arbor - Michigan - USA

En 2003 il créé au Conservatoire National de Région de Lille : « le marteau double » pour 11 musiciens et ordinateur et « 9/11 - Ground Zero » pour quatuor échantillonné, quatuor à cordes  en direct et Video art.Pour cette événement, il fonde le Computer Music Ensemble (11 musiciens) dont la particularité est de réunir musique de chambre et nouvelles technologies.

En 2004 il participe au 60 x 60 project de Robert Voisley aux Etats-Unis nullJean-Michel Moulin (violoncelliste soliste à l’Orchestre National de Lille)  puis compose « Muziek voor 2 Klarinetten en Computer » interprétation Jacques Merrer (clarinette Mib à l’Orchestre National de Lille).
Il enregistre la 3ème version de l’Orpheon de Jade (Pour 4 pianos) avec Veronique Vanhoucke.

En 2010, Aïko Myamoto également marimbiste à l’Orchestre National de Lille, enregistre sa pièce « le gai savoir pour 4 marimbas » composée en 1984 pour des marimbas midi.
Toujours en 2010, il ouvre un nouveau chapitre de sa musique et écrit de nouvelles pièces pour piano.
 
En 2011, il écrit «152» pour orchestre de chambre et il fonde son nouvel ensemble :Le Patrick Dorobisz Ensemble, composé pour la plupart des musiciens de l’Orchestre National  de Lille.

En 2012, il écrit "Dominante six" pour 6 flûtes, 2 bassons et électronique.
En 2013, il participe au concert organisé par le compositeur Ricardo Mandolini à l'université  Lille III

Depuis maintenant plus de 35 ans, Patrick Dorobisz nous fait découvrir une musique minimaliste ou la tranversalité des arts et les nouvelles technologies sont au coeur de sa démarche artistique.

Principales Expositions Collectives :

- Festival d’Avignon - lumière entre ordre et vertige (1977) : installation video et structures en bois peints.

- Biennale du Touquet (1979) : Tableaux

- Maison des Arts André Malraux de Créteil (1981) : Exposition Nord Pas de Calais - Commissaire d’exposition : Alin Avila (Installation plancher sonore)

- Tendances contemporaines régionales - Faches Thumesnil (1982- 84) : Direction artistique, Pierre-Marie Baracca

- Artistes en liberté : Théâtre de la Verrière : (2006) Lille - (installation video)


Principales Expositions Personnelles :

- Musée de Saint Pol sur Ternoise (1980)

- Galerie Weber - Mannheim (1980) Présentation de son travail par l’écrivain Siegfried Einstein

- Happening/Performance : Art et boîte de cassoulet

Rue Neuve : Lille - 1982

- Macas : Salle Jacques Brel - Faches thumesnil (1984)

 

analog 70's - writing (1975) - mixing console - radio (1982) - José Berghmans Lucien Goethals (1985) - Performance - Computer 1983